Discrimination à l'Université Marc Bloch de Strasbourg

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Ir em baixo

Discrimination à l'Université Marc Bloch de Strasbourg

Mensagem por JornalExtra-Online em Sex 6 Jun 2008 - 13:59

O nosso intercâmbio com outros órgãos de informação para a Comunidade Portuguesa permite-nos informar os nossos leitores de uma forma mais alargada com o que se passa com outros portugueses espalhados pelo mundo. Nesse sentido, passamos a revelar na íntegra uma notícia que recebemos da CCPF:




Depuis 25 ans, la CCPF défend les intérêts de la Communauté Portugaise et Lusophone de France. Cette mission comprend la valorisation de l'enseignement de la langue portugaise. C'est pourquoi nous soutenons la démarche de l'association Chama.


Discrimination à l'Université Marc Bloch de Strasbourg:
le cas de l'enseignement de la langue portugaise


L'association inter universitaire CHAMA, l'Amicale des Étudiants Lusophones de Strasbourg existe depuis juillet 2005. Elle propose régulièrement des événements et des activités culturelles à destination des étudiants des 3 universités autour de la culture portugaise, brésilienne, angolaise, mozambicaine et lusophone en général.

Actuellement encore, et malgré un intérêt de plus en plus croissant des étudiants des trois universités de Strasbourg envers ses activités et envers la langue portugaise:

Le Département d'études ibériques et latino-américaines de l'Université Marc Bloch, en charge des enseignements de portugais ne propose que de l'initiation en portugais ainsi qu'un Diplôme Universitaire de Portugais qui n'a aucune valeur réelle sur le marché du travail.

L'UFR des Langues de cette même université, ne propose aucune Licence de Portugais. Elle propose le portugais dans sa Licence Langues et Interculturalités Méditerranéenne, mais là encore le portugais ne peut pas être choisi en langue majeure.

L'UFR des Langues et Sciences Humaines Appliquées ne propose aucune Licence comprenant le Portugais comme langue majeure en Langue Étrangère Appliquée.

Or:

Le portugais est la 3e langue européenne la plus parlée dans le monde.

Le portugais est la 5e langue la plus parlée dans le monde avec près de 210 millions de locuteurs.

Le portugais est avec l'espagnol, la seule langue européenne actuellement en expansion dans le monde.

L'Université Marc Bloch semble faire bien peu de cas de la centaine de lycéens alsaciens qui chaque année obtiennent leur BAC en ayant étudié le Portugais durant plusieurs années au collège et/ou au lycée. Elle n'assure pas la continuité de l’enseignement de la langue portugaise.

De plus, un nombre croissant d’étudiants qui souhaitent apprendre ou continuer le portugais, se voient chaque année refuser une inscription en cours d’initiation de portugais en raison du manque de place et sont obligés de se rediriger vers des options qui ne représentent pour eux qu'un intérêt moindre, voire à changer d’université.

Quand l'Université Marc Bloch, et avec elle la future Université de Strasbourg, proposera-t-elle en portugais des enseignements non-spécialistes autres qu’initiation?

A l'Université Marc Bloch, il existe pourtant des licences d'arabe, d'hébreu, de persan, de russe, de turc, et des licences en langues étrangères appliquées avec pour langues majeures l'italien, le japonais, le grec, le néerlandais.

Quand l'Université Marc Bloch, et avec elle la future Université de Strasbourg, proposera-t-elle en portugais des enseignements de spécialités autres qu'initiation ?

L’Université Marc Bloch n’a aucun maître de conférence lusophone. Elle ne dispose que d'un poste de lecteur de portugais, et doit chaque année négocier un second poste de lecteur avec l'Institut culturel portugais Camões.

Malgré des groupes d'initiation au portugais qui chaque année débordent d'inscrits, le Portugais reste depuis plusieurs années déjà, la langue la plus sous-encadrée au sein de l'établissement.

Quand l'Université Marc Bloch, et avec elle la future Université de Strasbourg stabilisera-t-elle cette situation?

Les passionnés par la langue de Camões doivent-ils quitter la capitale européenne pour bénéficier d'une formation correcte en portugais?

Combien de temps cette situation de discrimination à l'égard de la langue Portugaise devra-t-elle encore durer?



Conselho das Comunidades Portuguesas

JornalExtra-Online
Chefe de Redacção

Feminino Número de Mensagens : 291
Data de inscrição : 28/03/2008

Ver perfil do usuário

Voltar ao Topo Ir em baixo

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Voltar ao Topo

- Tópicos similares

 
Permissão deste fórum:
Você não pode responder aos tópicos neste fórum